Parcours

photo ludo batterie-page-001

 

 

Né à Caen en 1976, Ludovic Prével débuta sa vie musicale par le piano, de 4 à 11 ans, puis aborda la batterie à 15ans.

Après son arrivée sur Paris à 17 ans, les percussions afro-cubaines occupèrent longtemps une place de choix, et la fréquentation de l’école ARPEJ et de l’IACP, ainsi que l’accompagnement d’artistes de chanson française participèrent à sa formation musicale.

Puis la curiosité l’emporta sur l’exclusivité, et bientôt il Ludovic s’initia aux percussions orientales, ouest-africaines, brésiliennes, découvrit la viole de gambe et commença à donner des cours particuliers.

En 2001, premier cours collectifs avec des enfants, puis en 2002, il commença à travailler pour le Conservatoire d’Aubervilliers-La Courneuve en tant qu’intervenant en milieu scolaire.

Petit à petit les cours de percussions instrumentales qu’il donnait aux scolaires, mais aussi dans différentes structures associatives firent une place croissante à la percussion corporelle, et une pédagogie originale vit progressivement le jour, inspirée bien sûr par les rencontres musicales et les professeurs rencontrés durant son parcours.

Depuis 2005, il enseigne donc  le Rythme et les Percussions Corporelles et propose avec l’association « La P’tite Mailloche » des cours hebdomadaires et des stages sur plusieurs niveaux à Paris depuis 2007.

Il est intervenu dans les maison d’arrêt de Fresnes et Fleury-Mérogis, pour la compagnie de danse Montalvo-Hervieux, les Festivals de la Chaise-Dieu, Crest Jazz Vocal, la Compagnie ENS’Batucada, L’I.R.T.S. de Neuilly sur Marne, l’école de Jazz IACP, l’Académie Inter Musicale de Paris, la résidence Saint Louis de l’hôpital des Quinze-Vingts, et comme formateur pour l’Ariam Ile de France, l’Education Nationale, les conservatoires de Bobigny, des portes de l’Essonne, de Pantin, la Manufacture Chanson, le Théâtre du Faune, l’école Expression Chorale… et est actuellement en poste aux conservatoires de Montreuil et Stains, et enseigne le rythme par le biais des percussions corporelles, et accompagne la danse.

Toujours en quête de musique, il s’intéresse à la flute irlandaise, à l’ukulélé, au flugabone, aux tambours sur cadre.

Mais son identité première est celle de professeur de rythme , avec une pédagogie bienveillante et qui cherche avant tout à comprendre l’élève quel qu’il soit et à faire ressentir et conscientiser (selon l’âge…) dans la confiance et la joie, ce qui n’est pas contradictoire avec l’exigence…

Il s’adresse autant aux débutants complets qu’aux professionnels de la musique (enseignants ou concertistes), danseurs, comédiens, mimes, et autres….

 

fabulari-0487_crop

 

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s